3°C
L'Expédition 51 de Johanne

Johanne Vallée est à la retraite et vient de Laval. Depuis 2007, elle voyage en VR avec son conjoint Alain Bilodeau pour l'autonomie que ça apporte parce qu'elle aime visiter des lieux plus sauvages et parcourir des routes moins fréquentées.

Cet été, elle s'est rendue à Fermont par la route 389 avec un couple d'amis composé d'Huguette Palardy et Gérard Lussier, voyage qu'elle aurait dû faire en 2020 si ça n'avait pas été annulé à cause de la pandémie. Après deux ans d'attente, Johanne avait très hâte de mieux connaître la ville du fer avec l'entreprise Aventure 52e parallèle qui offre de découvrir le territoire avec des résidents qui deviennent, le temps d'une visite, des guides touristiques. Elle a eu l'occasion de rencontrer Marilou, son conjoint Elie et leur petite Adélaïde de 2 mois un dimanche matin pour effectuer la visite à pied du mur et des rues avoisinantes. Ça lui a permis de mieux comprendre la dynamique de la ville et des résidents locaux. S'en est suivi d'une randonnée, jusqu'à La Croix du mont Daviault fort apprécié des voyageurs. Les cinq jours passés à Fermont lui ont permis de découvrir une ville dynamique et sauvage. Elle a été très touchée par l'accueil des gens sur place.

Elle s'est ensuite dirigée vers le Labrador pour ensuite et rejoindre Blanc-Sablon. Le changement de paysage et les journées qui se prolongent sont des éléments qui fascinent la voyageuse à la retraite.

«Lorsqu'on roule vers Vieux-Fort, on a l'impression d'être un peu sur la lune par période. Il y a un peu de duvet sur les roches. C'est impressionnant.»

Sur la route, elle a croisé plusieurs touristes, dont des gens qui viennent d'Europe, du Manitoba et du Saguenay. Johanne a l'impression que ce type de destinations, plus sauvages, sont de plus en plus convoitées. Ce qui est une belle nouvelle pour le développement des communautés locales selon elle.

Depuis son départ, Johanne et ses compagnons de route comptent le nombre d'animaux ou de chutes qu'ils croisent sur la route en tentant de reconstituer la chanson de la série La souris verte chantée par Louisette Dussault dans les années 60. Jusqu'à maintenant, ils ont vu une chute, deux ours, trois lièvres et quatre baleines. On leur souhaite de se rendre jusqu'à dix, mais surtout de se souvenir longtemps de ce road trip en regardant notamment les autocollants que Johanne a rapportés en souvenir de vacances. 

 

Actualités

Afficher tous

Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.

J'accepte